La prothèse du
DOIGT

Les articulations métacarpo-phalangiennes et interphalangiennes proximales permettent au doigt de se fléchir et de s’étendre. Il est donc bien difficile, lorsqu’elles sont détruites, d’imaginer les traiter autrement qu’en les remplaçant par des prothèses. Les résultats seront toujours bons sur la douleur, peut-être un peu moins sur la fonction…

Vous avez une question
concernant les prothèses de doigt ?